L’Aryanisme Romantique (Le Mythe Indo-Européen #2)

Après la découverte de la connexion entre langues européennes et indiennes, et la traduction de textes anciens de l’Inde en Europe, une certaine fascination pour l’Inde se développe en Allemagne et en France. Elle se conjugue aux débuts de la linguistique indo-européenne et aide à réécrire l’histoire ancienne de l’humanité, de la pensée et de la religion. Cet « aryanisme », ce discours sur Indiens, Aryens et Indo-Européens (qui se confondent facilement) à qui on attribue souvent une religion primordiale pure et la civilisation qui aurait engendré toutes les autres, prennent une place étonnante dans l’élaboration des systèmes philosophiques et religieux des idéalistes allemands et des romantiques allemands puis français — qui les aide donc à renouveler le christianisme, ou au contraire se détourner de la tradition biblique pour ces sagesses orientales.

Longuement attendue, la partie 2 du Mythe Indo-Européen explore donc cette première « génération » d’aryanisme, de Herder à Schelling et de Schlegel à Michelet.

Soutenez notre émission pour avoir accès aux épisodes en avance pour la somme modique de pas grand-chose.
Merci à tous nos soutiens financiers !

🌳 Texte de la vidéo, avec notes et liens vers les sources quand elles sont disponibles en ligne [Google Docs]

🌳🌳🌳 SOMMAIRE 🌳🌳🌳
0:00:00 Introduction
0:02:42 Générique
NOUVEAUX NOMS VIEILLES IDÉES
0:03:00 Aryens, Indo-Européens, Japhétiques…
0:12:07 Aryanisme Romantique vs. Naturaliste
0:16:00 Développement de la linguistique (Rask, Bopp)
0:19:10 La Bible, l'Inde et le Véda : Anciens modèles, nouveaux textes
0:27:30 Mouvement de traduction des textes indiens
0:31:14 L'INDOMANIA ROMANTIQUE EN ALLEMAGNE
0:32:39 Herder (1744-1803)
0:35:25 Idéalisme allemand (et autres chapelles)
0:44:25 Friedrich Schlegel (1772-1829)
0:57:30 Mythologues (Majer, Kanne, Görres, Creuzer, Schelling)
1:13:20 La fin de l’Indomania
 L'INDOMANIA ROMANTIQUE EN FRANCE
1:22:50 Spéculations Naturelles et Surnaturelles
1:28:40 Renaissance Orientale et Retour aux Sources
1:33:49 Défense du christianisme (Chateaubriand, Eckstein, Ozanam)
1:38:07 UNIVERSALISME RÉPUBLICAIN (Leroux, Quinet, Michelet)
1:39:20 Pierre Leroux (1797-1871)
1:41:07 Edgar Quinet (1803-1875)
1:45:20 Jules Michelet (1798-1874)
1:48:41 Monarchie de Juillet, histoire des religions et fonction de l'Indomania
1:52:37 Nuances : Benjamin Constant, Lamennais
1:53:48 CONCLUSION
1:57:34 POUR ALLER PLUS LOIN 

Voir aussi la partie 1 de la série : De la Bible aux Indo-Européens :

CPS #17 LIVE : Un conte vieux de 6500 ans ? Le Forgeron et le Diable

Une étude de 2016 prétend pouvoir, grâce à des méthodes inspirées de la biologie, évaluer l’ancienneté des contes populaires, et un type de conte en particulier, Le Forgeron et le Diable (ATU 330) remonterait aux proto-Indo-Européens. Mais est-ce si simple ?

Une conférence donnée le 4 décembre 2019 à l’université de Lausanne.

ERRATUM à 31:30 : comme pointé par Yves22, le Scots n’est pas, contrairement à ce que dit Lays, le gaélique écossais, mais une langue germanique parlée en Écosse ayant gardé certains traits archaïques. Les auteurs font probablement la confusion eux-mêmes puisqu’ils le classent dans les langues celtiques.

🔨 L’étude discutée : Sara Graça da Silva et Jamshid J. Tehrani, « Comparative phylogenetic analyses uncover the ancient roots of Indo-European folktales » 3R. Soc. open sci. (2016)

🔨 La chaîne de Dynamythes, qui présente de la mythologie comparée suivant Dumézil et Bernard Sergent.

🔨 Sources et références dans le texte de la présentation.

🔨 Diapositives.

De la Bible aux Indo-Européens (Le Mythe Indo-Européen #1)

Les Indo-Européens seraient les ancêtres des Grecs, Romains, Indiens, Perses, Celtes, etc. On tente depuis quelques siècles de reconstruire leur langue et leur mythologie. Mais quand l’idée indo-européenne pointe son nez, elle émerge de modèles assez archaïques : l’arbre généalogique de Noé, des spéculations sur la langue primordiale de l’humanité et ceux qui imaginaient leur origine chez les Troyens… Des préoccupations qu’on retrouvera chez James Parsons (1705-1770), Jacob Bryant (1715-1804), Gaston-Laurent Coeurdoux (1691-1779) et même William Jones (1746-1794) qu’on crédite souvent d’avoir découvert les Indo-Européens.

→ SOMMAIRE ←
00:00 INTRODUCTION
03:22 Générique
03:42 Premières traces de comparaisons linguistiques
ANCIENS MODÈLES EXPLICATIFS
05:55 Partie 1 : La Langue Primordiale
11:10 Partie 2 : Les Généalogies Bibliques
13:46 Partie 3 : Les Généalogies Troyennes
15:17 Partie 4 : L'Hypothèse Scythique
18:51 PRÉCURSEURS DES ÉTUDES INDO-EUROPÉENNES
19:15 Partie 5 : James Parsons (1705-1770),
21:43 Partie 6 : Jacob Bryant (1715-1804)
24:00 Partie 7 : Gaston-Laurent Coeurdoux (1691-1779)
26:00 Partie 8 : William Jones (1746-1794)
30:11 Reconstitution du Panthéon "Hamitique" par Jones
33:41 CONCLUSION
38:28 POUR ALLER PLUS LOIN & BIBLIOGRAPHIE

Texte de cette vidéo avec références [Google Docs] Version web

AUTRES ÉMISSIONS

MUSIQUE :