CPS #5 : Sol Invictus

Pour ce cinquième épisode de C’est Pas Sourcé, et après quelques détours astrothéologiens on attaque des cultes solaires proprement dit. À travers les règnes des empereurs Héliogabale (r. 218-222) et Aurélien (r. 270-275) Camille et Lays examinent cette divinité solaire qu’on désigne par le nom Sol Invictus, le soleil invaincu. S’agit-il d’un seul et même dieu révéré par les deux empereurs ? Sa fête serait-elle l’origine de la fête de Noël le 25 décembre ? Quelques éléments de réponse dans cette vidéo.

INTRODUCTION
00:00 Introduction : Noël païen ?
05:07 [Générique]
05:53 Cultes solaires romains
07:57 Cultes solaires syriens
08:27 Sol Invictus Elagabal

HÉLIOGABALE (r. 218-222)
09:57 Sol Invictus Elagabal sous Héliogabale
12:42 Héliogabale impératrice ?
13:41 Problèmes d’objectivité des sources sur Héliogabale
16:17 Est-ce que c’est lui qui instaure la fête du 25 décembre ?
18:03 Alexandre Sévère (r. 222-235) et la crise du 3ème siècle

AURÉLIEN (r. 270-275)
19:00 Aurélien, un empereur soldat.
20:08 Le dieu solaire d’Aurélien : romain ou syrien ?
22:03 Et le 25 décembre dans tout ça ? Le Natalis Invicti
24:13 Aurélien, réformateur ?
25:40 Survivances d’une fête solaire le 25 décembre

CONCLUSION
26:45 Pour aller plus loin
28:43 Conclusion
29:19 Popularité du terme « Sol Invictus » ?

ERRATUM
Hijmans étant néerlandais, son nom se prononce /hɛɪmans/ « haille-man’s » et non comme Lays le prononce ici.
19:24 Lays dit qu’avant d’être pleinement empereur, « Aurélien doit vaincre Quintilius le frère de Claude le Gothique qui avait été proclamé empereur par le Sénat ». Et s’il a bien pu entrer en compétition pour le pouvoir impérial, l’histoire auguste ne nous dit qu’il s’est suicidé. « On a dit souvent que Quintillus, frère de Claude, étant en garnison en Italie, avait pris la pourpre à la nouvelle de la mort de son frère. Mais quand on sut qu’il avait Aurélien pour compétiteur, son armée tout entière l’abandonna ; puis, comme ses soldats ne voulaient pas écouter ce qu’il leur disait contre son rival, il s’ouvrit lui-même les veines, et mourut le vingtième jour de son avènement. » (Aurélien §37) D’autres sources pointent qu’il a été tué par ses soldats.

POUR ALLER PLUS LOIN

MUSIQUE

Sur des Thèmes similaires, fêtes hivernales et/ou romaines :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code